Acta Structuralica

international journal for structuralist research

Journal | Volume | Article

165359

Le "renversement des principes". La seconde révolution selon F. W. J. Schelling

Teresa Pedro

pp. 133-146

Abstract

L’auteur de l’article propose une analyse de la notion de « renversement (Umkehrung) des principes » dont il est question dans Du Moi comme principe de la philosophie ou sur l’inconditionné dans le savoir humain (1795) de F. W. J. Schelling pour caractériser la « seconde révolution » en philosophie. Avec l’idée de « seconde révolution », Schelling donne à entendre que la nouvelle philosophie hérite de la radicalité de la philosophie kantienne, comprise comme « première révolution », tout en instaurant une nouvelle rupture avec elle. Dans cette perspective, l’auteur de l’article fournit d’abord une élucidation du motif de la révolution chez Kant par le biais d’une analyse de la question fondamentale de la Critique de la raison pure, c’est-à-dire la question portant sur la possibilité des jugements synthétiques a priori. Ensuite, après une interprétation de la reformulation de la question kantienne par Schelling dans les Lettres sur le dogmatisme et le criticisme (1795-96), l’auteur soutient que la révolution schellingienne est à comprendre comme une affirmation du primat de la raison pratique comprise comme « faculté réalisatrice ». Dans ce cadre, il est montré que le renversement des principes dont il est question est à comprendre comme un renversement de la primauté des principes théoriques sur les principes pratiques.

Publication details

Published in:

Cohen-Levinas Danielle (2013). Schelling. Le temps du système, un système des temps. Revue germanique internationale 18.

Pages: 133-146

DOI: 10.4000/rgi.1443

Full citation:

Pedro Teresa (2013). Le "renversement des principes". La seconde révolution selon F. W. J. Schelling. Revue germanique internationale 18, pp. 133-146.