Acta Structuralica

International Journal for Structuralist Research

Journal | Volume | Articles

119861

Linguistes en contact

Entretien avec André Martinet

Michel Arrivé

pp. 17-25

André Martinet était la mémoire vivante de la linguistique du XXème siècle. Lors du long entretien que j’ai eu avec lui le 5 février 1993 – il était déjà largement octogénaire – je l'ai entendu, stupéfait d'admiration, évoquer avec une précision littérale les débats du 2ème Congrès International de Phonétique, qui s'est tenu à Londres en 1935, ou rappeler ses discussions épistolaires avec Hjelmslev sur le mot français cousin : deux unités ? ou une seule, en dépit de la distance considérable des deux « sens » (« insecte » et « parent ») du mot ? Martinet tenait, avec un solide « bon sens » (et de non moins solides raisons théoriques), pour deux unités. Mais Hjelmslev maintenait, pour des raisons formelles, qu'il n'y a, paradoxalement, qu'un cousin. Ces débats remontaient, les premiers à près de 60 ans, les seconds, peu s’en fallait, à un demi-siècle.

Publication details

DOI: 10.19079/actas.2016.1.17

Full citation:

Arrivé, M. (2016). Linguistes en contact: Entretien avec André Martinet. Acta Structuralica 1, pp. 17-25.

This text is available for download in the following format(s)