Serge Karcevski par lui-même : le curriculum vitae et un autre texte biographique

Dans les archives de l’Université de Genève sous la cote AAP 64/2012/16/1/1 se trouvent sous la cote AAP 64/2012/16/1/1 plusieurs copies du curriculum vitae de Karcevski, rédigées par lui-même à maintes reprises. Nous publions ici la copie de celui de 1933, qui reste la plus détaillé, et nous ajoutons en note de bas de page les autres données insérées par Karcevski dans les copies suivantes. On trouve, en effet, plusieurs copies manuscrites et tapuscrites de ce document, rédigées à des moments différents jusqu’en 1944 (termine post quem). Nous les avons intégrées en note de bas de page du texte, également en commentaires, si nécessaire. Enfin, nous publions une sorte de note biographique, en format tapuscrit, plutôt qu’un CV, trouvé toujours dans le même dossier, qui donne des informations supplémentaires sur le parcours de Karcevski. Ce document est un témoignage à la première personne sur la biographie de Karcevski, laquelle est toujours sujette à débat parmi les chercheurs, surtout en ce qui concerne la filiation des idées saussuriennes en Russie1

Read more

Karcevski étudiant à l’Université de Genève 1908-1914 (AAP 64/2012/16/1/1)

Les livrets d’étudiants de Karcevski liés à sa fréquentation des cours à l’Université de Genève entre le semestre d’été 1908 et le semestre d’été 1914 se trouvent dans le fonds Karcevski des Archives administratives et patrimoniales de l’Université de Genève (AAP). La première donnée qui saute aux yeux est l’absence de témoignage à propos du fait que Karcevski ait suivi les cours de linguistique générale de Saussure. On remarque, en effet que Karcevski, qui venait d’arriver à Genève, suivit plutôt ses aspirations littéraires. Ce ne sera qu’au cours du semestre d’hiver 1911-12 que Karcevski commença à suivre le cours de sanscrit donné par Saussure, lequel cette année là n’enseignait pas la linguistique générale, qui aurait dû reprendre l’année suivante.

Read more

Une lettre inédite : Ferdinand de Saussure à Serge Karcevski, 24 mars 1912

Parmi les nombreux documents à disposition dans le fonds Karcevski des Archives administratives et patrimoniales de l’Université de Genève (AAP), on trouve une trace du lien entre Ferdinand de Saussure et Serge Karcevski (AAP 64/2012/16/22/2). Il s’agit d’une lettre que Saussure adressa à Karcevski pour lui demander de retourner un volume, l’Anthologia Sanscritica de Christian Lassen1, qu’il avait emprunté à la Bibliothèque de Genève, et pour lui signaler qu’une copie du même volume était présent à la bibliothèque de la Faculté des Lettres de l’Université de Genève. Saussure a été bibliothécaire de la Faculté dès 1903 (cf. Chidichimo en préparation) et en prenant en compte ce document, on réalise qu’il le resta jusqu’à son décès le 22 février 1913. La lettre date en fait du 24 mars 1912. Si ce document n’ajoute rien de plus à ce qu’on sait sur la relation entre ces deux acteurs qui se connaissaient – on retrouve Karcevski parmi les étudiants du cours de sanscrit de Saussure de 1911-12 -, nous portons à l’attention du public une autre pièce à conviction nous permettant de reconstruire le réseau de contacts genevois de l’époque. Karcevski ne suivit pas les cours de linguistique générale de Saussure (1907-1911), mais il sera étudiant lorsque Bally prit la relève pour l’année 1913-1914 (voir “Karcevski étudiant à l’Université de Genève). Ce furent d’abord Saussure et ensuite plus particulièrement Bally qui poussèrent Karcevski vers la linguistique.

Read more

Le Fonds Serge Karcevski à Genève

Aux Archives administratives et patrimoniales de l’Université de Genève (AAP) viennent d’être catalogués des documents appartenant au linguiste russe Serge Karcevski [Sergej Karcevskij] (1884-1955). Les documents ont été confiés aux archives par les héritiers de Karcevski au printemps 2013. En juin de la même année, j’ai pu les consulter pour la première fois et j’ai pu effectuer les premières analyses mais il a alors fallu attendre la fin du travail des archives.  Durant les trois ans suivants, les travaux ont continué et ont été achevé récemment par le soin de Mme Kalldrëmxhiu Barbey1. Ces documents intègrent ceux présents à Moscou à l’Institut de la langue russe de l’Académie des sciences2. Il faudra, naturellement, dans le travail de recherche sur ces fonds, garder une vision d’ensemble sur tous les documents présents dans toutes les archives, en prenant en compte des fonds qui se complètent. Je donne donc, dans cet article, un premier aperçu sur le fonds genevois. Je signale en outre des documents intéressants pour l’histoire de la linguistique saussurienne et pour la reconstruction du parcours de la recherche et de la vie de Karcevski. Je publie, en particulier, dans la section consacrée aux documents une lettre de Ferdinand de Saussure à Karcevski datant de 1912, la liste des cours suivis par ce dernier durant ses années d’études à Genève et le curriculum de Karcevski, rédigé par lui-même.

Read more

Linguistes en contact: Entretien avec André Martinet

Il aurait fallu multiplier, enregistrer et publier systématiquement les entretiens de ce type : Martinet n’en était pas avare, et recevait avec cordialité et jovialité ses collègues plus jeunes, même quand, comme moi, ils ne se réclamaient pas du « fonctionnalisme ». Je crains un peu que ce travail n’ait pas été fait assez complètement. La publication, 22 ans après, de l’entretien de 1993 n’en est que plus heureuse.

Read more

Roman Jakobson and the Transition of German Thought to the Structuralist Paradigm

There are of course significant methodological problems with the schematic, “modelising” approach I will pursue here, not least its undeniable vagueness and superficiality. To be sure, my paper will not go further than cursorily mentioning a number of attested personal and conceptual ties between a rather large amount of scholars, without seeking in any serious way to explain and analyse their scope, impact or implications. As such, this paper will also mostly sideline the question of the conceptual relevance of replacing structuralism in the evolutionary context of its origin in 19th Century German thought. These are serious limitations, which I in no way wish to trivialise or brush off. The fact of the matter, however, is that the complexity and richness of the intellectual roots of structuralism in 19th Century German thought, along with the truly astonishing extent to which these roots have been overlooked and neglected (both as historically significant theories in their own right and in specific relation to structuralism), all but preclude a detailed conceptual analysis. As should become obvious in the next paragraphs, there is simply still too much to be investigated, and too many major thinkers, disciplines and intellectual traditions whose impact on structuralism has only just begun to be seriously assessed.

Read more